AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
CASTINGS Les loups doivent nominer deux candidats, une énigme sera envoyée à la petite fille. Cupidon va devoir désigner deux amoureux, le salvateur devra immuniser un candidat & la voyante décidera de la personne dont elle veut connaitre l'identité.
Le forum est entièrement optimisé pour mozilla firefox, il se peut qu'il y ait des ratés sur les autres navigateurs, notamment sur chrome !
On a besoin de vous, pensez au forum, un tit' vote ici et ici toutes les deux heures :**:

Partagez | 
 

 we used to swear that we were brother and sister Δ clarence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

WHO'S THE BIG BAD WOLF ?
☎ messages : 355
☎ avatar : willa holland
Féminin ☎ pseudo : luckydoll
☎ prénom : Cassandra


✉ NOTEBOOK
☎ infos personnelles:
☎ cagnotte: 0€
☎ relations :

MessageSujet: we used to swear that we were brother and sister Δ clarence   Jeu 25 Oct - 17:12

J'étais là, debout comme une idiote a atteindre ce stupide sale type qui m'avait fait patienté avec pour seule occupation un stupide magazine qui datait des années soixante-dix. L'émission était terminé depuis quelques semaines maintenant et tout c'etait très vite enchaîné. Ma mère a été quelques peu déçu par mon comportement dans le jeu. Elle n'a pas été la seule d'ailleurs, j'ai reçu des dizaines de lettre de fans qui ne comprenait pas mon incartade avec Caleb dans les douche. Je n'ai jamais répondu à personne. Ni aux fans, ni aux journalistes, ni même à ma mère. J'avais décidé d'oublier l'émission pendant un certain temps et de me concentrer pleinement dans les propositions que je recevais. Bien je passais un tant fou à refuser les nombreux films pornos qu'on me proposait, pour accepter finalement un petit rôle de figurante en tant que danseuse dans une comédie à petit bugdet. Le tournage ne commençait pas avant quelques jours et j'avais profité de l'occasion pour rendre visite à l'une de mes plus belle rencontre dans l'émission : Clarence. J'avais eu la chance de l'avoir à plusieurs reprises par téléphone depuis la fin du jeu, mais rien de plus. Je le considérais comme un grand-frère, il avait tellement été génial durant toute l'émission que s'il y avait bien un nom à retenir c'était le sien. C'est pourquoi je me trouvais dans les locaux d'un des garde forestier à attendre après l'arrivé de Clarence. J'avais tout de suite compris que ce gars m'avait pris pour l'une des fans de ce dernier et qu'il essayait surement de protéger un peu la vie privé de Clarence, mais il était hors de question que je ne le vois pas aujourd'hui. C'est pourquoi, je décida de sortir de ce lieu qui ressemblait beaucoup à une cabane vu de l'extérieur, pour m'aventurer à travers la foret. Je n'étais pas vraiment vêtu pour faire de la randonné, dans mon jean's noir et avec ma veste en cuir, sans parler de mes converses qui devenaient non plus bleu, mais noir de boue. J'essayais malgré tout de faire attention où je m'étais les pieds, mais c'était sans compter sur ma maladresse toujours omniprésente. Alors que j'essayais de passer entre deux arbres, mon pied ce coinça dans un trou et ma chute ne fut inévitable. Et alors que je me préparais déjà à tomber tête la première dans la boue, on attrapa avec force l'un de mes bras pour me tirer en arrière et me retrouver sur mes deux pieds. Je rouvris les yeux, surprise par ce sauvetage inopiné pour reconnaître le corps parfaitement musclé de mon Clarence. Ni une, ni deux je lui sauta dans les bras sans prononcer un seul mot en souriant comme la fille la plus heureuse du monde. Des dizaines de souvenirs rejaillissait à l'intérieur de ma tête et je ne pus m'empêcher de sourire toujours de plus en plus fort, jusqu'à me décrocher la mâchoire. Puis je me décida enfin à le lâcher. « C'est un vrai labyrinthe ton parc là ... D'ailleurs je pensais qu'il y aurait des attractions, tu m'avais pas prévenue que c'était seulement la nature ... Oh et puis, t'es vachement sexy dans ta tenue de garde forestier et j'aime beaucoup ta nouvelle coupe de cheveux ... Tu comptes me fixer encore longtemps comme ça avant de me dire que je t'es beaucoup manqué ? Ah et oui ... SURPRISE ! » un flot de parole jaillit de ma bouche comme un torrent d'eau, je ne pouvais plus m'arrêter, jusqu'à l’essoufflement. J'étais si heureuse de l'avoir en face de moi avec sa bouille de nounours trentenaire. Moi devenu plus mature après l’émission ? Impossible.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
i keep the wolf from the door, but he calls me up. calls me on the phone tells me all the ways that he's gonna mess me up. steal all my children, if i don't pay the ransom, but i'll never see him again. if i squeal to the cops. radiohead - a wolf at the doors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

WHO'S THE BIG BAD WOLF ?
☎ messages : 459
☎ avatar : Chris Hemsworth
☎ pseudo : Dandan
☎ prénom : Sonia


✉ NOTEBOOK
☎ infos personnelles:
☎ cagnotte: GAGNANT.
☎ relations :

MessageSujet: Re: we used to swear that we were brother and sister Δ clarence   Jeu 1 Nov - 17:34

S'il y a bien pire que des touristes qui ne viennent à Yellowstone que pour toucher les animaux intouchables et gravir les montagnes interdites, c'est bien les touristes qui viennent pour tout sauf ça. Oui la célébrité de Clarence avait donné un coup de fouet dans les statistiques du parc national auquel il dédiait sa carrière professionnelle. Les visites avaient augmenté, les finances allaient de bon train, des améliorations étaient même en cours depuis le petit pécule généreusement donné par l'un des gagnants de la première édition de The Werewolf Game. Bref tout allait pour le mieux si on oubliait les requêtes incessantes que Clay recevait dès qu'on le savait sur le terrain. Il se réfugiait souvent dans les zone interdites au public, derrière son ordinateur pour travailler des statistiques démographiques qu'il avait déjà revus cent fois. Il n'était pas habitué à tant de reconnaissance et préférait encore les grognements méfiants du lynx aux mains qui en profitaient pour le toucher chaque fois qu'il avait le malheur de se montrer. Ce jour-là était fort en fréquentation et le garde-chasse avait donc préféré faire profil bas. C'était sans compter son collègue qui survint brusquement dans son bureau pour hausser les épaules et dire d'une voix lasse: « Encore une. Celle-là elle a l'air sacrément jeune ! Et en plus elle dit qu'elle te connait ! » Il éclata d'un rire gras comme pour se moquer des quelques midinettes qui pensaient avoir leur chance avec le trentenaire. Bon Dieu ça approchait si vite... Clarence leva les yeux de son écran et finit par dire, tentant de garder son optimisme: « Alors bon. Kimberley, Juliet, ou Mary veut me voir ? » « Berlioz. » Le blond bondit de sa chaise et bouscula son acolyte avant de se précipiter vers l'endroit qu'il lui désignait. « Oh oui je la connais, un prénom comme ça ça ne s'oublie pas ! Tu devrais regarder plus souvent la télévision, James. » Il le quitta sur cette plaisanterie pour aller rejoindre la sœur qu'il n'avait jamais eue. Et ce fut une nouvelles fois dans une mauvaise posture qu'il la trouva. Berlioz avait trouvé le moyen de jouer les grimpeuses sans prendre garde aux arbres auxquels elle s'attaquait. Ceux-ci avait des racines très épaisses et qui bougeaient souvent sous la terre pour mieux profiler. Des crevasses se formaient souvent donc et d'un geste rapide, Clay la sauva d'une chute avérée dans la boue fraiche. « Si pressée de t'en aller ? » Comme il put s'y attendre, elle se jeta dans ses bras pour le serrer de toutes ses forces. Il en fit de même, réellement heureux qu'elle se soit déplacée jusqu'ici pour le voir. Elle était une de ses plus belles rencontres. « Tu n'as qu'à suivre les chemins destinés aux novices plutôt que de vouloir la jouer dangereux. » Elle enquillait sur sa tenue de garde-chasse, ses cheveux coupés puis enfin s'annonça à lui. Saisissant son visage à deux mains, Clay déposa un baiser sur chacune de ses joues. « Moi qui t'avais pris pour une admiratrice, je vais devoir me contenter d'une petite boule de nerf. Tu m'as manquée, gamine. Qu'est-ce que tu fous là ? T'as décidé de communier enfin avec la nature plutôt qu'avec tes buildings froids ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

we used to swear that we were brother and sister Δ clarence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: EMPIRE STATES OF MY MIND :: Others States-