AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
CASTINGS Les loups doivent nominer deux candidats, une énigme sera envoyée à la petite fille. Cupidon va devoir désigner deux amoureux, le salvateur devra immuniser un candidat & la voyante décidera de la personne dont elle veut connaitre l'identité.
Le forum est entièrement optimisé pour mozilla firefox, il se peut qu'il y ait des ratés sur les autres navigateurs, notamment sur chrome !
On a besoin de vous, pensez au forum, un tit' vote ici et ici toutes les deux heures :**:

Partagez | 
 

 [PACÔME] 31.12, 21 H 06 [moment de complicité]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Ҩ Luna
WHO'S THE BIG BAD WOLF ?
☎ ancien compte : nope.
☎ messages : 167
☎ avatar : allison.
Féminin ☎ pseudo : fantom.
☎ prénom : louise.
☎ âge : 25


✉ NOTEBOOK
☎ infos personnelles:
☎ cagnotte: 19.000 €
☎ relations :

MessageSujet: [PACÔME] 31.12, 21 H 06 [moment de complicité]   Dim 30 Déc - 17:02


moment de complicité feat pacôme & luna.

Toujours aussi épuisée et chamboulée par les émotions et les sentiments qui se mélangeaient dans mon esprit, j'étais soulagée de ne pas avoir été trop " attaquée " par la chronique de Candice et le prime de vendredi soir, dans le cas contraire, j'aurais été complètement détruite et qui sait ? peut-être que j'aurais sombré. Je ne sais pas, je me suis sauvée de très peu, trop peu et ça ne va pas pour autant. Ça ne va toujours pas.
Je ne sais plus où j'en suis, en fait : je n'ai pas d'amis, les personnes que j'apprécie assez [le plus dans le chalet] ne se soucient pas le moins du monde de ma petite personne et les réflexions à la con vont bon train : la " pupute " par là, la petite prostituée par-ci, on dirait qu'elle est dépressive, elle se taille les veines ? Dans le chalet, bon nombre de rumeurs tournent et quand elles circulent jusqu'à mes oreilles, je dépéris un peu plus : alors c'est comme ça que je suis ? c'est comme ça que me voient les gens ? les autres ? Non. Non, je ne suis pas suicidaire, non, je ne déprime pas. Je me cherche, je me cherche, c'est tout et je ne sais plus qui je suis. J'ai besoin de me détendre et j'ai, surtout, besoin d'aide. J'ai envie de quelqu'un qui sera là pour moi, pour m'écouter à toute heure de la journée ou de la nuit. Et pour le moment, personne n'a compris ça dans le jeu, même pas les deux grand-mères qui se la jouent " femmes matures " et qui dénigrent les plus jeunes. Même pas elles.
Aujourd'hui, jour du nouvel an [nous n'étions même pas morts alors autant en profiter, à d'autres la fin du monde !], j'avais décidé de me rendre au Bowling du petit village dans le but de m'amuser, sourire, rire un peu et de rencontrer du monde, de faire la fête, en quelques sortes, pensant que l'ambiance là-bas serait meilleure qu'au chalet où tout le monde ne faisait qu'insulter ou baiser en cachette... Franchement soûlante, l'ambiance. Me garant en plein milieu du parking, je décrochais ma ceinture et soupirais. " Let's go. " J'ouvris la portière et releva la tête, dans un élan de soulagement : Pacôme était là-bas, au loin. Posé, arrêté, tranquille devant le panneau des prix. Il regardait dans le vide, ses pieds. Il avait l'air seul, peut-être qu'il avait envie d'être seul ? Je m'en fous. Moi, j'ai besoin de quelqu'un et surtout de lui... Je courus vers le jeune brun et m'arrêta derrière lui, souriante. Je fis le moins de bruits possibles et posa mes mains, avec délicatesse, sur ses yeux, rabaissant ses paupières. " Pacôme ? " Et, avant que j'ai le temps de demander le fameux " Devine qui c'eeeest ? " , très enfantin, en somme, Pacôme se retourna et souris, lui-aussi, en me voyant. Enfin quelqu'un qui partageait ma joie, enfin quelqu'un qui ne me voyait pas comme... Tiens, ça me rappelle quelque chose, ça... " Pacôme, je suis désolée pour la dernière fois. J'étais... Au bout du rouleau, comme on dit... Je suis désolée, je n'en peux plus. " Effectivement, il y a peu de temps, je m'étais vue fondre en larmes en me laissant tomber dans ses bras, signe d'une grande confiance et d'un début d'amitié. Stupide, c'est vrai, mais quelques minutes auparavant, le jeune homme m'avait présenté sa sensibilité et avait su m'émouvoir et... me plaire... Et puis, il n'avait pas eu l'air de m'en vouloir plus que ça et il s'était contenté de me cajoler et de me consoler, me réconforter, comme un vrai ami. " Oh, je suis tellement contente que tu sois là ! J'avais peur de jouer toute seule... On va pouvoir passer le nouvel an ensemble. " Oui, à ce moment-là, tous mes torts et mes problèmes étaient effacés, comme oubliés et je vivais le moment présent, j'étais toute excitée comme une enfant et j'étais ravie que le brun soit là, maintenant, pour partager un petit moment avec moi. La soirée s'annonçait bien.

code par (c) eylika. photo de we heart it.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[PACÔME] 31.12, 21 H 06 [moment de complicité]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: UNDERSNÖN :: BOWLING-